Numero Onze

Edition N°21

Fermer

Hello, tu peux te présenter brièvement ?

Je m’appelle Julie, je suis designer et illustratrice. En tant que designer, je fais surtout du web, du motion, et de l’identité. J’ai déménagé de Paris à Copenhague il y a bientôt 2 ans et je travaille à Spring/Summer depuis. 

Quel est le projet dont tu es
la plus fière ?

C’est sans hésiter le portfolio de Sylvain Reucherand qu’on a sorti fin 2015. En plus d’un travail collaboratif en pingpong qui était à la fois stimulant et challengeant, on a reçu beaucoup de retours positifs et de visibilité.

Je suis convaincue que la clé du succès d’un projet, c’est la communication entre toutes les personnes qui travaillent dessus, et ce dès la conception. En l’occurence, c’était plutôt simple dans ce cas, puisqu’on était que deux, mais ça reste valable pour les plus gros projets.

Il ressemble à quoi ton bureau là maintenant ?

Quel est le dernier projet web
que t’as ❤️ ?

Je trouve que les couleurs et le rythme sont incroyables.

C’est quoi l’avenir du web selon toi ?

A long terme, c’est difficile à dire. Aujourd’hui d’après moi, le besoin c’est de dématérialiser (quand ça fait sens) tout en développant la communication directe, par exemple avec une messagerie instantanée entre un service et un utilisateur.

Je crois que c’est l’évolution de la société qui nous dira quel sera l’avenir du web.

Quelqu’un m’avait une fois fait remarquer que si on avait sondé la population 30 ans après la création de l’imprimerie, en leur disant qu’un jour ce serait un outil tellement puissant qu’il pourrait leur permettre de déclencher une révolution française, pas sûr qu’ils y aient cru ! C’est à la fois frustrant et fascinant, mais j’adore l’idée que le web ait un potentiel encore plus fort que ce qu’on connait aujourd’hui, et peut-être même que notre génération ne le connaitra pas.

Où te vois-tu professionnellement
dans 5 ans ?

J’imagine que j’exercerai toujours le même métier parce que j’adore ce que je fais !

Je pense que je serai de retour à Paris et travaillerai dans une agence. Je suis assez attirée par les agences assez nouvelles où tout reste à construire et dont l’identité reste à définir. Du coup, il y a même des chances que je sois freelance et/ou que je monte ma propre agence à ce moment-là.

Un client / une collab avec qui tu aimerais bosser ?

Je suis absolument fan du travail des designers de chez Snask

Je te laisse la punchline de fin ? 

« Le client a des retours. »

Pour plus de fun,
abonne toi
à notre lettre
d'information

pour recevoir
ton magazine numérique
dans ton courriel.

NUMERO ONZE
Tous les lundis